Les Actualités

Lettre de la rédaction épicène, mars 2018

Et maintenant on agit…

Tel est le mot d’ordre des femmes qui ont pris la parole et qui n’entendent pas se la laisser confisquer de nouveau. La création de la Fondation des femmes qui lève des fonds pour financer les associations de terrain, l’adoption de l’écriture non sexiste, la réflexion de grands médias nationaux, la multiplication des formations dans les entreprises, la prise de position des syndicats… Un vent d’égalité souffle sur macholand.

La langue reste un outil de pouvoir, à l’écrit comme à l’oral. Cette édition  vous propose d’approfondir deux sujets délicats : la correspondance et l’annonce d’offre d’emploi.

Correspondance

​Nous évoquons ici la correspondance adressée à une ou des personnes dont on ignore le sexe ou à un groupe mixte. L’objectif de ce type de correspondance est de cibler l’ensemble du lectorat, or on sait désormais qu’une femme ou un homme qui lit ou entend un texte rédigé au masculin se représente mentalement un groupe d’hommes. Difficile à partir de là d’argumenter pour un masculin qui serait devenu neutre. Non, les lycéennes ne se posent pas la question de leur intérêt pour les métiers du bâtiment quand la fiche d’orientation évoque les formations de maçons.

Civilités (madame, monsieur, etc.) Posons-nous une première question : à quoi servent-elles ?

Dans la plupart des courriers, le message et le contenu restent les mêmes pour la lectrice et pour le lecteur. Il est donc conseillé de les supprimer. L’adresse sera libellée tout simplement :

Claude Lelong

3, boulevard Jenny d’Héricourt

25000 Besançon

Formule d’appel La numérisation de la communication fait depuis longtemps la part belle au chaleureux Bonjour, qui a remplacé le formalisme du Madame, Monsieur. Ainsi, les personnes qui ne s’identifient pas au sexe masculin ou féminin ne sont pas non plus exclues.

Dans le corps de la lettre, on applique les mêmes règles que pour un autre type de document :

éviter les substantifs, adjectifs et pronoms qui marquent le sexe. On leur préfère les noms collectifs : client > clientèle ; les termes épicènes : expert > spécialiste ; qualifié > apte ; quiconque ; les membres.

On adapte les tournures : « Les répondants et répondantes reconnaissent que l’outil est convivial. » > « Le sondage révèle que l’outil est convivial. »

On use et on abuse de la voie active tellement plus limpide : « Vous êtes priées et priés de passer par l’entrée principale. » > « Nous vous prions de passer par l’entrée principale. »

Formule de salutations Elle reste cohérente avec l’adresse : Recevez, Claude Lelong, l’expression de … »

Sources : Termium et l’Office québecois de la langue française

Offre d’emploi

La loi française l’impose : zéro discrimination !

Extrait du site du ministère du Travail :

« Nul ne peut ainsi mentionner ou faire mentionner dans une offre d’emploi le sexe ou la situation de famille du candidat recherché. Cette interdiction est applicable pour toute forme de publicité relative à une embauche et quels que soient les caractères du contrat de travail envisagé. L’offre doit donc être rédigée de façon à faire apparaître clairement qu’elle s’adresse indifféremment aux hommes et aux femmes. Ainsi, « Cadre H/F » ou « Employé(e). ​»

Les règles de typographie ont toute leur place dans les offres d’emploi. Trait d’union, barre de fraction, point milieu, point médian, parenthèses, espace insécable… Ma préférence va au point milieu (Alt 0183) pour éviter la barre de fraction qui divise et les parenthèses qui sont dévalorisantes.

Seul l’usage fait loi en matière de langue.Laissez libre cours à votre créativité. Je partage un exemple récemment croisé sur les réseaux sociaux :

Société industrielle sérieuse et fiable, cherche traducH/F, plutôt techniciH/F traduisant de français en anglais (États-Unis)

​Et pourquoi pas ? On est à l’écrit et les caractères sont comptés. L’information principale est présente et le message est transmis. Objectif atteint !

Retours très positifs des webinaires d’automne

Au total, Translature a formé plus de 100 personnes à la théorie de la rédaction épicène depuis un an. La formation à distance présente des avantages, notamment financiers et de flexibilité. Pour transmettre la théorie, le webinaire est un format quasi parfait. Il en va autrement de la pratique. Écrire sans exclure proposera donc des ateliers pratiques aux personnes ayant suivi la partie théorique, en présentiel au printemps et à la rentrée de septembre prochain. Restez à l’écoute !

Pour lire en ligne : https://mailp.ro/fFruYy

écriture inclusive

Écrire sans Exclure

Plus d'infos ?

Vous êtes intéressés par l’actualité de l'égalité entre les femmes et les hommes, mais vous manquez de temps ? Translature vous propose de mettre en forme une veille thématique sous forme d’une Lettre d’information bimestrielle. Abonnez-vous, ici.