Les Actualités

2 mois pour désapprendre 1 langue

Pour les professionnels de la traduction, maîtriser son couple de langues ne fait pas tout le métier, mais quand même, c’est la base. Alors une fois que nous possédons les stratagèmes pour virer le chat du clavier (c’est essentiel pour travailler), nous consacrons du temps à entretenir notre combinaison de langue.

Il suffit de deux mois pour désapprendre une langue étrangère dans laquelle un adulte s’exprime quotidiennement de manière fluide. Après deux mois sans pratiquer ou en pratiquant beaucoup moins, notre cerveau commence à estomper le vocabulaire peu utilisé et les structures grammaticales rares. Après quatre, notre réservoir de connaissances instantanément disponible fond. Nous perdons la spontanéité, l’accès immédiat aux mots et aux structures. Après cinq ans en pays étranger, c’est sa langue maternelle qu’un adulte oublie.

L’écart se creuse de manière exponentielle, car deux facteurs y concourent simultanément. D’une part, les connaissances acquises s’effacent. D’autre part, à plus long terme, la langue continue d’évoluer. Et avec la langue, la culture. Qui a connu San Francisco il y a vingt ans en pleine recherche d’identité ne reconnaîtra pas la ville lumineuse et joyeusement créative de 2015. Or la langue suit et reflète les changements culturels, sociaux ou politiques. Traduire ne se limite pas à une affaire de mots, les professionnels procèdent aussi à une transposition culturelle.

Les librairies et Internet regorgent d’ouvrages et de méthodes d’apprentissage des langues. Mais ne pas les oublier demande un effort personnel très particulier constamment renouvelé dont ne se sont pas encore emparés les éditeurs.

Traductrices et traducteurs adoptent donc différentes stratégies toutes complémentaires. Citons pêle-mêle :

— les lectures en dehors du domaine de spécialisation. Cela inclut les lectures papier (livres et magazines, et navigation Internet)

— les vacances familiales annuelles qui passent par la case « pays anglophone non négociable »

— les stages linguistiques

— les DVD en VO

Et vous, quelle stratégie adoptez-vous pour ne pas désapprendre votre langue source ?

Plus d'infos ?

Vous êtes intéressés par l’actualité de l'égalité entre les femmes et les hommes, mais vous manquez de temps ? Translature vous propose de mettre en forme une veille thématique sous forme d’une Lettre d’information bimestrielle. Abonnez-vous, ici.